Tu es un moteur

Qu’est-ce qui explique que certaines tâches te motivent énormément, tandis que d’autres non ? Que tu te lèves très tôt pour accomplir certaines missions, tandis que d’autres t’empêchent de dormir la nuit ? Que tu travailles sur ton temps personnel sur certains projets, quand tu procrastines pendant des mois sur d’autres ? 

Pour avoir de la motivation, il faut un moteur : c’est autant de l’étymologie que du bon sens. Mais où se trouve donc ce moteur qui te donne une énergie sans limite, et qui te pousse à accomplir ce que tu désires ? 

C’est simple : le moteur de ta niaque se trouve en toi. Il fait appel à tes inspirations, tes valeurs, et ta vision, et ce, quel que soit ton projet. 

Dans le sport, c’est ce moteur intérieur qui te pousse à envoyer valser tes limites physiques. Dans l’entrepreneuriat, c’est lui qui fonce dans le tas de tes croyances limitantes, pour t’aider à avancer. Dans l’engagement humanitaire, c’est lui qui t’invite à garder une vue d’ensemble, et ne pas désespérer. 

Ce moteur, c’est lui qui te donne la force d’apprendre de nouvelles choses, de comprendre de nouveaux concepts, de te battre, de te dépasser. Et ce sans te sentir contraint de le faire.

Ce moteur, c’est lui qui fait de toi un leader, un vrai : celui avec qui les gens ont envie de travailler, de progresser, d’avancer, qui leur donne la niaque, à eux aussi. Et qui fait de toi un individu qui aide les autres à aller eux-mêmes plus loin.

Oui, ce moteur est en toi. Et pour ne pas subir passivement les moments où le moteur cale, pour réussir à le redémarrer ou l’empêcher de s’enrayer, il te faut comprendre comment il fonctionne. Qu’est-ce qui l’alimente, qui l’entretient, qui l’huile au quotidien ? Seulement en répondant à ces questions peux-tu, non plus contenir ton propre moteur, mais devenir ton moteur, ne faire qu’un avec lui.

close

🤞 Ne manquez pas ces conseils !

Nous ne spammons pas ! Consultez notre politique de confidentialité pour plus d’informations.