Ton courage

On ne te le dira jamais assez : le parcours vers tes objectifs à long terme est pavé d’embûches, de difficultés, de problèmes inattendus. Loin de moi l’idée de te démotiver, cher lecteur… au contraire ! Regarde autour de toi : tout le monde a des difficultés. Même les entrepreneurs qui aiment citer La semaine de 4 heures dans des posts LinkedIn dithyrambiques à propos de leur activité.

Répétons-le encore, histoire de se l’ancrer dans la tête : tout le monde a des difficultés, et rien ne tombe tout seul du ciel. C’est pour ça que tu dois toujours t’accrocher, et être courageux. Plus les difficultés que tu rencontres sont importantes, plus tu dois croire en ta capacité à les surmonter. Plus elles sont risquées, plus tu dois te convaincre que tu vas y arriver. 

Ceci dit, ne te méprends pas : être courageux n’est pas une fin en soi. C’est bien une nécessité pour naviguer à travers les obstacles que tu dois surpasser. C’est une force sans limites, pour entreprendre des actions, et gagner. 

Et crois-moi : plus tu surmonteras de challenges, plus tu t’apercevras que tes limites n’existent pas réellement. Au fur et à mesure que tu relèveras les challenges qui sont les tiens, tes peurs initiales apparaîtront comme des projections, et non des faits. Et c’est en te confrontant à la réalité, en ne te défilant pas, que tu renforceras ton courage. 

Tu verras aussi que le courage est ingrat. Qu’il sait se montrer dans les victoires, mais qu’il se cache aisément, et lâchement, dans les moments de souffrance, de rejet, ou de trahison. Il est aisément mis à rude épreuve. Mais pas ta niaque, n’est-ce pas ? 

Et si, pour dresser cette sale bête qu’est le courage, tu te rendais compte, dès maintenant, que la souffrance, le rejet, ou la trahison, arriveront quoiqu’il arrive ? N’est-ce pas là une première libération, et une motivation pour devenir un peu plus courageux ?

close

🤞 Ne manquez pas ces conseils !

Nous ne spammons pas ! Consultez notre politique de confidentialité pour plus d’informations.