Ecoute-toi réellement

La niaque vient donc nourrir ton succès, jour après jour, pour te mener au bout de la route que tu veux parcourir. 

Seulement, comme tu l’as lu, cette route peut être longue et périlleuse. Et, plus tu vas la parcourir, plus tu auras tendance à faire taire ta voix intérieure. Focalisé sur les étapes à franchir, sur les différents obstacles à dépasser, sur le concret, en somme, tu peux perdre de vue le sens de ce que tu accomplis. 

A la manière de Nadia Comăneci, la jeune gymnaste roumaine dont toute la jeunesse a été consacrée au sport, il se peut que le temps qui passe te rende de plus en plus confus, que tu ne saches plus pourquoi tu étais si engagé, si motivé, à l’origine. Que tu réussisses ou non à décrocher un perfect 10 grâce à tes pirouettes au-dessus du cheval d’arçon, tu perds le pourquoi de ta lancée. 

Sache-lui : il existe mille et une raisons pour lesquelles on peut perdre le sens de son chemin. Peut-être que le contexte dans lequel tu évolues a muté ; peut-être que ta situation initiale a changé ; ou peut-être es-tu tout simplement fatigué. Eh oui : la niaque peut drainer l’énergie autant qu’elle peut en donner. 

Dans ces moments de perte de sens, rien ne sert de continuer à puiser un peu plus dans la niaque. Mets-la plutôt de côté, quelques heures, quelques jours si nécessaire. Tu auras l’impression de perdre de la vitesse, de réduire la cadence de ta foulée… il n’en est rien. Car ton projet s’apparente plus à un marathon qu’à un sprint.

Et en bon marathonien, il te faut t’écouter. Sois attentif, non seulement tes pensées, mais aussi à tous les signaux faibles qui témoignent de tes difficultés. Ton sommeil, ton appétit, ton comportement envers ceux qui t’entourent, le type de musique vers lequel tu te tournes, les atmosphères que tu recherches : voilà autant de signaux faibles qui te permettent de faire le point sur toi-même. 

Écoute-toi réellement : c’est ainsi que tu arriveras à te comprendre, et donc à apporter des changements, des rectifications, nécessaires pour continuer ta route. Tu le sais : l’escalade d’une montagne est toujours ponctuée par des arrêts dans des refuges. Fais de ces moments d’écoute de toi-même tes refuges personnels, à la chaleur desquels tu retrouves le sens de ton ascension. Ta niaque n’en sera que plus forte.

close

🤞 Ne manquez pas ces conseils !

Nous ne spammons pas ! Consultez notre politique de confidentialité pour plus d’informations.